Auteur de romans pour ados (Mauvais fils, Vibrations) et de livres jeunesse (Je vous présente Gaston), Raphaële Frier signe un étonnant petit ouvrage tout entier consacré aux… chaises. Hautes, pliantes, d’écolier ou longues, elles sont au centre de poèmes fins et délicats, drôles ou émouvants qui, en quelques pas de côté, déplacent notre point de vue et nous font voir la réalité différemment… Les illustrations de Clothilde Staës, gravures en eau-forte, colorées à souhait, accompagnent et complètent merveilleusement bien ces moments magiques où le mobilier le plus ordinaire devient, par la grâce de la poésie, une petite machine ascensionnelle. Formidable !

Ah, et j’oubliais : le Port a jauni, éditeur à qui l’on doit ce petit bijou, a eu la bonne idée de présenter les textes en français et en arabe. Comme quoi les chaises sont aussi, parfois, des ponts…

> Disponible au rez-de-chaussée, rayon « Poésie et théâtre » (P FRI)