Découvrez le huis clos dans les romans, un genre qui peut rendre

claustrophobe et se décline à l’infini.

Vous les trouverez au 2ème étage, dans les Romans, Romans policiers ou Gros Caractères.

 

 

Un huis clos familial :

La vraie vie d’Adeline Dieudonné (R DIE)

(Prix du Roman Fnac 2018 et Prix Renaudot des Lycéens 2018)

Très noir, insoutenable, mais emprunt de douceur et d’humour,

ce roman sur la vie de famille avec des parents toxiques bascule

dans l’irrespirable après un accident.

C’est le combat d’une gamine pour s’en sortir et entraîner son frère

avec elle. Cauchemardesque, poétique et initiatique.

 

Un huis clos glaçant :

Le poids de la neige de Christian Guay-Poliquin (R GUA)

(Prix France-Québec 2017)

Un face à face entre deux hommes  entourés par

une nature hostile, dans une cohabitation forcée

et oppressante.

 

 

 

Un huis clos flippant :

Des nœuds d’acier de Collette Sandrine (RP COL)

(Grand Prix de Littérature Policière 2013)

A sa sortie de prison, Théo veut profiter de la

nature. Mais pendant sa randonnée, il se fait

séquestrer par deux frères déments.

Il va vivre un enfer. Noir, très noir.

 

 

Un huis clos nordique :

 Cyanure de Camilla Läckberg (GC RP HAL)

Un homme riche et célèbre trouve la mort

lors d’une réunion familiale. Elle a lieu sur

une île suédoise coupée du monde par

une tempête de neige. Tous les ingrédients

d’un huis clos façon Agatha Christie.

 

Un huis clos déjanté :

 

En kit de Laure Naimski (R NAI)

En pleine dépression, une femme

immature nous fait partager son

mal-être avec l’ironie du désespoir.

 

 

 

Un huis clos féministe et existentialiste :

La femme qui décida de passer une année au lit

de Sue Townsend (R TOW)

Une comédie douce-amère, avec des personnages

loufoques dans des situations rocambolesques :

une critique grinçante à l’anglaise de la société .

 

 

 

Un huis clos paranoïaque :

L’exception de Christian Jungersen (RP JU)

Le Centre danois d’Information sur les

Génocides dénonce et informe sur les violences

commises dans le monde entre humains,

mais on s’aperçoit que personne n’est à l’abri d’en

commettre à son tour, dans le huis-clos de ses bureaux.

Sous forme de poupées gigognes, une réflexion

sur la noirceur de l’âme humaine.

Un huis clos sauvage : 

Dans la forêt de Jean Hegland (R HEG)

Quand la civilisation s’effondre,

comment deux sœurs loin de tout

vont-elles réussir à survivre ?

 

 

 

 

Un huis clos émouvant :

L’île des oubliés de Victoria Hislop (R HIS)

Un témoignage historique poignant et le portrait lumineux

de la communauté des lépreux d’une île de Crète,

sont les ingrédients de ce roman sur l’importance

des racines familiales et des secrets de famille qu’il faut

dévoiler.