Affiche Poirier-Thual

Michel Poirier :

Les clichés présentés dans cette exposition s’inscrivent dans la tradition de la photographie surréaliste, à la manière de René Magritte, Man Ray ou Gilbert Garcin.

Les montages de Michel POIRIER jouent en effet sur le décalage, l’incongruité des situations, le trucage des images. L’auteur déstabilise le visiteur pour donner à voir une autre réalité, amusante ou angoissante. Ultime paradoxe : alors que les logiciels de traitement de l’image facilitent la falsification de la réalité, Michel POIRIER, lui, continue pour une partie de ses photographies de travailler à l’argentique en utilisant des caches et en intervenant personnellement sur le développement de ses négatifs.

Photos parues dans :

Nikon-News, Le Pèlerin, Editions Bordas, Elle, Galerie Dupont de Nemours en Suisse…

« Thual » Niogret :

Pictorien, imagineur, oeuvrier, il se définit comme un autodidacte, sans référence à une école ou à un groupe, même s’il se réclame à l’occasion d’un art celtique contemporain. Jean-Pierre « Thual » Niogret dévoie les formes, récupère les objets voués à l’oubli, parfois à la destruction, et leur accorde une nouvelle fonction esthétique d’où l’émotion n’est pas absente… C’est ainsi qu’à sa manière, et à l’image de son compère Michel Poirier, « Thual » manipule lignes et volumes, matières et couleurs pour les assembler en un monde possiblement différent.

Michel Poirier et « Thual » Niogret font tous deux partie de l’association L’Art aux Champ’s (La Baussaine).