De septembre à août, des mois qui se déplient en double-pages où les couleurs explosent… Des paysages qui s’exposent et puis se roulent, se plient, se poussent, escamotés par d’étranges petits personnages à tête d’outils… Des animaux qui observent, se faufilent et se sauvent d’une double-page à l’autre, faisant apparaître tout l’album comme un défilé de saynètes quasi cinématographiques, où l’on s’amuse à suivre l’apparition et la disparition des uns et des autres. Bref, voici Et puis, un album « muet » signé Icinori (nom fictif derrière lequel se cachent Raphael Urwiller et Mayumi Otero), prouesse graphique qui parie à fond sur l’imaginaire. Et, croyez-moi, ça marche !

> Disponible au rez-de-chaussée, rayon « Albums » (A ICI)