LUH est un duo britannique formé par Ellery Roberts et Ebony Hoorn. Acronyme de « Lost Under Heaven », le nom du groupe, à lui seul, résume la philosophie voire l’ambiance posée par ce premier album (sorti en 2016). En concert, leur fond de scène porte cet espoir, qui est aussi leur programme artistique : « Trying to live a life that means something more » (une idée que l’on retrouve dans le magnifique titre Beneath The Concrete). Tenter de vivre une existence qui signifie plus, c’est-à-dire, comme ils l’expliquent, dépasser les slogans rendus creux par la publicité, prendre conscience de la portée de nos actes sur le monde, briser l’étau de l’individualisme pour mener une vie constamment enrichie par la communauté… Vaste et noble ambition ! En tout cas, ce Spiritual Songs For Lovers To Sing en est une impressionnante démonstration. Portés par la voix rugueuse de Ellery Roberts adoucie, çà et là, par les interventions lumineuse de sa comparse, les titres louvoient entre rock atmosphérique et électro, avec ce côté envoûtant que nous avions déjà repéré chez King Krule. Il nous tardait de vous signaler cette merveille. Voilà qui est fait.

> Disponible au 1er étage, bac « Pop, rock, électro international » (2 LUH)